Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2012

Chiffre d’affaires du 3ème trimestre : +21,4% (+13,0% à taux de change constant).
Chiffre d’affaires sur 9 mois : +18,9% (+14,0% à taux de change constant).

Paris, le 7 novembre 2012

« Dans un contexte de marché pétrolier et parapétrolier favorable, la croissance de BOURBON est conforme au plan BOURBON 2015 Leadership Strategy. Les tarifs journaliers moyens progressent régulièrement et s’appliquent sur une flotte toujours en croissance », déclare Christian Lefèvre, Directeur Général de BOURBON. « Le chiffre d’affaires des Navires Offshore continental est en forte augmentation sur le trimestre, à 92 millions d’euros, porté, entre autres, par la mise sous contrat long terme de 3 Bourbon Liberty 300 en Asie et dans le golfe Persique. »

FAITS MARQUANTS DU TROISIÈME TRIMESTRE 2012

  • La hausse du chiffre d’affaires reflète essentiellement la forte croissance du segment des Navires Offshore continental (+49 % par rapport au troisième trimestre 2011, +10 % par rapport au deuxième trimestre 2012) et l’impact positif du dollar.
  • Le tarif journalier moyen du trimestre augmente sur chacun des segments (hausse comprise entre 1,1 % et 3,9 % par rapport au deuxième trimestre 2012).
  • L’activité progresse fortement par rapport au troisième trimestre 2011 sur les régions Asie (+39,5 %), Afrique (+25 %), et Amériques (+24,6 %).

CHIFFRES D’AFFAIRES

Par rapport au troisième trimestre 2011, le chiffre d’affaires de BOURBON s’élève à 306,1 millions d’euros, en progression de 21,4% (+13% à taux de change constant) bénéficiant de l’entrée en flotte de 31 navires.
La croissance est particulièrement importante sur le segment des Navires Offshore continental (+49,1%).

Par rapport au deuxième trimestre 2012, le chiffre d’affaires de BOURBON progresse de 5,6%, grâce aux 3 segments de l’Activité Marine Services, et plus particulièrement au segment des Navires Offshore continental (+10%)

Sur les 9 mois 2012, le chiffre d’affaires progresse de 18,9% (+14% à taux de change constant), tous les segments contribuant à cette croissance, et plus particulièrement le segment des Navires Offshore continental (+40,4%).

MARINE SERVICES

Par rapport au troisième trimestre 2011, le chiffre d’affaires de Marine Services croît de 27,1 % à 254,5 millions d’euros. Cette croissance s’observe dans les 3 segments, de façon plus marquée dans le segment des Navires Offshore continental.

Par rapport au deuxième trimestre 2012, le chiffre d’affaires de l’Activité progresse de 6,8%, porté par 3 segments en croissance.

Sur les 9 mois 2012, le chiffre d’affaires s’établit à 715 millions d’euros, en progression de 24 % par rapport à la même période en 2011. Les 3 segments progressent, le segment des Navires Offshore continental affichant une croissance de 40,4 %.

Détails de l’Activité Marine Services par segment

  • Navires offshore profond

Par rapport au troisième trimestre 2011, le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2012 réalisé par les Navires Offshore profond augmente de 14 % à 93,2 millions d’euros, essentiellement du fait de la hausse des tarifs journaliers sur une partie de la flotte et de l’impact du dollar.

Par rapport au deuxième trimestre 2012, le chiffre d’affaires progresse de 5,2 %. En Afrique, BOURBON continue de bénéficier de l’augmentation des tarifs journaliers (signature en particulier d’un nouveau contrat au Ghana pour un PSV et renouvellement du contrat d’un PSV au Nigéria).
En mer du Nord, l’activité a été décevante cet été, marquée par des taux d’affrètement et d’utilisation relativement faibles, par une météo plutôt clémente et par la surcapacité de navires PSV et AHTS qui s’est accrue du fait de l’entrée sur le marché de navires neufs et du retour de navires qui auparavant opéraient au Brésil.

Sur les 9 mois 2012, le chiffre d’affaires atteint 268,2 millions en progression de 16,1 % par rapport à la même période de 2011, grâce à la hausse des tarifs journaliers, à un meilleur taux d’utilisation moyen et à l’impact dollar.

  • Navires offshore continental

Par rapport au troisième trimestre 2011, le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2012 réalisé par les Navires Offshore continental progresse fortement (+49,1 %) à 91,7 millions d’euros, porté notamment par la hausse des tarifs journaliers moyens (+8,6 %), par la croissance de la flotte (+10 navires en 12 mois), par l’amélioration du taux d’utilisation moyen (+3,9 points) et par l’impact du dollar.
Conformément au choix stratégique de BOURBON d’investir dans ce marché de substitution, la part relative du chiffre d’affaires réalisé par les Navires Offshore continental a encore progressé.

Par rapport au deuxième trimestre 2012, le chiffre d’affaires progresse de 10,0 %, porté par la croissance de la flotte, l’augmentation des tarifs journaliers moyens (+3,9 %) et la mise en service de 3 Bourbon Liberty 300 sous contrat en Thaïlande et au Qatar. A noter que le contrat long terme signé au Qatar avec Maersk Oil, dont les standards d’opération sont particulièrement élevés, reflète, dans la région du Golfe persique, le besoin émergent de navires de substitution en Offshore profond équipés de la technologie de positionnement dynamique.

Sur les 9 mois 2012, le chiffre d’affaires atteint 245,5 millions et progresse ainsi de 40,4 % par rapport à la même période de l’année précédente. Cela reflète la mise en service de 9 nouveaux Bourbon Liberty sur la période, une progression de 6,3 % du tarif journalier moyen, une légère amélioration du taux d’utilisation moyen (+2 points) et un impact favorable du dollar.

  • Navires crewboats

Par rapport au troisième trimestre 2011, le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2012 réalisé par les Navires Crewboats progresse de 22,2% à 69,7 millions d’euros, grâce à la hausse sensible des tarifs journaliers moyens (+11,7 %), à l’impact favorable du dollar et à la poursuite de la croissance de la flotte.

Par rapport au deuxième trimestre 2012, le chiffre d’affaires progresse de 4,8 %, grâce à l’augmentation des tarifs journaliers moyens et à la croissance de la flotte.

Sur les 9 mois 2012, le chiffre d’affaires atteint 201,2 millions, en croissance de 17,9 % par rapport à la même période en 2011 du fait de l’augmentation des tarifs journaliers moyens (+9,3 %), du développement de la flotte (mise en service de 18 navires) et de l’impact favorable du dollar, malgré un tassement du taux d’utilisation moyen.

SUBSEA SERVICES

8 arrêts techniques de navires IMR sont programmés en 2012. Le taux d’utilisation de ce trimestre en est impacté. Un nouveau navire IMR est entré en flotte, le Bourbon Evolution 802, en toute fin de période ; il ne contribue donc pas aux performances du trimestre.
 

Par rapport au troisième trimestre 2011, le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2012 progresse de 9,9 % à 46,5 millions d’euros bénéficiant de l’effet à temps plein de l’entrée en flotte du premier navire IMR de la série Bourbon Evolution 800 ainsi que de l’impact favorable du dollar ; a contrario, le taux d’utilisation moyen est inférieur (-8,8 points) du fait des nombreux arrêts techniques programmés.

Par rapport au deuxième trimestre 2012, le chiffre d’affaires reste stable, la mise en affrètement en Méditerranée de 2 ROV (type Heavy Duty -3000m) a compensé la baisse du chiffre d’affaires due aux arrêts techniques.

Sur les 9 mois 2012, le chiffre d’affaires croît de 11,2 %. Cela résulte d’évolutions contraires :

  • d’une part, de l’affrètement à plein temps d’un « gros » navires IMR, de renouvellements contractuels de « moyens » et « gros » navires sur des contrats long terme à des taux plus favorables qui influencent positivement les tarifs journaliers moyens et de l’impact du dollar favorable ;
  • d’autre part, d’un taux d’utilisation moyen en baisse de 7,2 points, du fait notamment des nombreux arrêts techniques programmés.

AUTRES

De nombreux navires détenus en propre par BOURBON sont entrés en flotte en remplacement de navires affrétés.

Par rapport au troisième trimestre 2011, le chiffre d’affaires « Autres » décroît de 47,1 %.

Sur les 9 mois 2012, le chiffre d’affaires est en baisse de 39,4 %.

Le recours aux navires affrétés permet de répondre aux demandes des clients et d’assurer les contrats, en attendant la sortie de chantier et l’entrée en flotte de nouveaux navires ou en proposant des types de navires complémentaires à l’offre de services de BOURBON dans le cadre d’appels d’offres globaux.

PERSPECTIVES

En 2013, la demande de navires offshore devrait être soutenue par les investissements des clients pétroliers, avec environ 13 % de hausse prévue et plus de 60 appareils de forage neufs devraient entrer en service. Les carnets de commande des entreprises de construction offshore et des fabricants d’équipements de production Subsea sont au plus haut.

En offshore continental, l’accélération de la substitution des navires anciens du marché, jugés obsolètes, semble incontournable afin de répondre aux exigences accrues des pétroliers en termes de « management des risques ».

En offshore profond, la flotte mondiale continue à progresser avec de nouveaux navires mis en service, principalement des « gros » PSV. Conformément à sa stratégie prenant en compte les risques de surcapacité, BOURBON est peu exposé sur ce marché et se concentre sur les navires de taille moyenne toujours très demandés sur les marchés internationaux.

En services Subsea, les demandes de navires IMR seront soutenues par les installations de têtes de puits sous-marines (importantes commandes en cours), le support aux entreprises de construction et par l’augmentation des opérations de maintenance des équipements sous-marins existants.

Les bénéfices des choix stratégiques de BOURBON sont maintenant visibles sur le marché. Standardisation, haute manœuvrabilité et faible consommation de carburant sont pleinement reconnus par les clients ; les taux de disponibilité technique des navires s’améliorent et les formations des équipes à bord et à terre sont optimisées.

Les résultats de BOURBON sont influencés par la parité €/US$. A ce titre, BOURBON a mis en place des couvertures de change en vue de couvrir l’intégralité de l’exposition estimée de l’EBITDA 2012 au taux de change €/US$. Ces ventes à terme de dollars ont été mises en place au taux de change moyen de 1€ = 1,3070 US$.

DOCUMENTS ASSOCIÉS